CR de sortie au sentier découverte de Maincourt

Sortie botanique et entomologique du 23 juin 2019


Compte-rendu de sortie au marais de Maincourt

Sortie botanique et entomologique du 23 juin 2019.
(Sentier découverte de Maincourt)

Liste des plantes observées.

Une quinzaine de personnes pour cette sortie au marais de Maincourt avec un temps magnifique et où tout le monde a apprécié la fraîcheur des sous-bois.

Le marais de Maincourt est une ENS (Espace Naturel Sensible) qui fait partie d’une ZNIEFF de type 2 (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique). Ce marais est inclus dans le PNR (Parc Naturel Régional) de la haute vallée de Chevreuse.
Il est situé sur des alluvions de fond de vallée. Ces alluvions reposent sur les sables de Fontainebleau (Stampien) qui se trouvent eux-mêmes sur des couches imperméables. On retrouve aux abords du marais, des bancs de grès et des résurgences nombreuses qui en expliquent le caractère humide ou marécageux.
Le marais de Maincourt abrite la plus grande roselière du PNR de la haute vallée de Chevreuse (roselière à Phragmites australis).
Le marais a été restauré en 2013 suite au boisement et au remplacement progressif de la roselière par la saulaie et l’aulnaie. Un parcours a été aménagé sous forme de pontons en bois sur une très grande partie du site afin d’être accessible à tous.

Nous avons pu observer un certain nombre d’espèces végétales, très rares, rares et assez rares inféodées aux milieux humides.

Une espèce très rare en Ile-de-France :
-  Potamogeton berchtoldii, Potamot de Berchtold avec une colonie très nombreuse dans une mare. Cette espèce est classée "vulnérable" sur la liste rouge UICN.
Six espèces rares en Ile-de-France :
-  Aegopodium podagraria, Herbe aux gouteux.
-  Berula erecta, petite berle, en tout début de floraison mais en colonies très importantes sur le site.
-  Equisetum fluviatile, Prêle des eaux, avec des exemplaires assez nombreux, à ne pas confondre avec Equisetum palustre, absente sur le site (tige creuse à 95% pour E. fluviatile alors que la tige de E. palustre a des lacunes très petites).
-  Equisetum telmateia, Grande prêle, imposante par sa hauteur de plus d’un mètre.
-  Ribes nigrum, Cassis, dont les fruits sont noirs. La face inférieure du limbe possède des petites glandes jaunes clair ce qui permet de le distinguer, en l’absence des fruits, du groseillier rouge (Ribes rubrum), présent aussi sur le site, qui en est dépourvu.
-  Oxalis acetosella, Oxalis des bois, visible au début du ravin qui fait suite au marais.
Quatre espèces assez rares en Ile-de-France :
-  Carex paniculata, Laîche paniculée qui forme des tourradons.
-  Carex pseudocyperus, Laîche faux-souchet.
-  Scirpus sylvaticus, Scirpe des bois.
-  Veronica anagalis-aquatica, Véronique mourron-d’eau.

En tout, près de 80 espèces de plantes dont la plupart inféodées aux milieux humides (voir liste en annexe).

Le sentier découverte de Maincourt a été récemment aménagé pour être accessible à tous ; il longe l’Yvette et traverse des milieux humides, aulnaies-saulaies, cariçaies, roselières à Phragmites.

Quelques champignons rencontrés :
Inonotus radiatus (Polypore de l’aulne), Phellinus nigricans (Polypore noircissant) sur saule, Ganoderma lipsiense (Ganoderme plat), Trametes versicolor (Tramète versicolore), Mycena acicula (Mycène orange), Coprinus micaceus (Coprin micacé), Russula praetervisa (Russule fausse pectinée), Russula puellaris (Russule jaunissante), Xerocomus cisalpinus (Bolet d’Italie).

Pour ce qui est de la faune, peu d’espèces d’insectes observées, en particulier peu de coléoptères hormis les coccinelles à différents stades de développement, de l’accouplement à l’adulte en passant par la larve et la nymphe.
Peu de papillons (trois espèces), ceci s’expliquant peut-être par la prépondérance de sous-bois par rapport aux zones dégagées ensoleillées.
La présence de nombreux points d’eau dans cette zone marécageuse où coule l’Yvette a permis d’observer bon nombre d’odonates (demoiselles, libellules, agrions …) ainsi que de magnifiques grenouilles vertes et brunes et divers gastéropodes dont des limnées.
Ce fut une belle sortie où se sont mêlés botanique, entomologie, zoologie au sens large et mycologie, le tout en bonne convivialité.

(Photos Michel Nicolle, Hélène Rodriguez, Antoine Bouvier, Etienne Varney & Hervé Sainpol)

info portfolio

La roselière Départ Chemin aménagé Marais Explication Explication Carex paniculata Carex pseudocyperus Carex pseudocyperus Larve de coccinella Iris pseudacorus Equisetum fluviatile - détail Equisetum fluviatile Equisetum fluviatile - détail de la gaine Equisetum telmateia Mare aux Potamot de Berchtold Potamot de Berchtold Mare Oxalis acetosella Potamogeton berchtoldii Potamogeton berchtoldii Ranunculus sceleratus Ranunculus sceleratus - détail Ribes nigrum Scirpus sylvaticus Scrophularia auriculata Scutellaria galericulata Veronica anagalis-aquatica Viburnum opulus Viburnum opulus pelophylax ridibundus Anthriscus silvestris Observation Phellinus nigricans Aegopodium podagraria Berula erecta Cymbalaria muralis Vieux lavoir ravin forestier Vieux lavoir Russula praetervisa Xerocomus cisalpinus Ganoderma lipsiense Inonotus_radiatus Ribes nigrum, face inf du limbe avec les glandes jaunes pucerons Larves de Coccinella asiatique nymphe de Coccinella asiatique Symphytum officinale Pyrrhosoma nymphula Vicia cracca et Mononychus punctumalbum Cassida rubiginosa Leptis becasse Liophloeus tessulatus Chrysolina polita Libellule fauve Calopteryx virgo accouplement de coccinelles asiatiques Dryopteris dilatata Filipendula ulmaria Solanum dulcamara

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org