Conférence Utilisation du géoradar pour l’Environnement

21 avril 2018

Conférence d’Antoine BOUVIER : Utilisation du géoradar pour l’Environnement

Présentation du 21 avril 2018

Le Radar Géologique se distingue des autres techniques électromagnétiques (VLF, Slingram, Magnétotellurique) par les très hautes fréquences utilisées, comprises entre 100 MHz et 2.5 GHZ.

Utilisation du géoradar pour l’Environnement

Il est donc apte à reconnaître toute hétérogénéité au sein des premiers mètres de terrains superficiels que ce soit pour les études de génie civil : canalisations, lignes téléphoniques ou électriques, explosifs enterrés, cavités ou zones de dissolution, objet archéologique…
Son utilisation des plus hautes fréquences permet de caractériser la qualité de la pierre ou de son revêtement, sur quelques dizaines de cm, soit dans les égouts soit au niveau des éléments de renforcement (agrafe, goujon, barre métalliques) dissimulés au sein du statuaire ou des murs des monuments historiques.

Technique non destructive, elle nécessite une grande rigueur au niveau localisation et acquisition des profils de mesure (réglage des gains et interface de contact entre l’antenne et le milieu étudié).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org