Le bassin d’Arcachon et ses environs

Ballades autour du bassin d’Arcachon (33) du 21 au 28 mai 2016

Avec l’association Découvrir Autrement, nous avons prospecté pendant une semaine le bassin d’Arcachon, ses plages, dunes, marais, prés salés, îles et îlots.
Après un premier dimanche très mouillé, le temps a été plutôt sec et le soleil souvent présent.

Nous avons commencé par le marais de Bruges situé au Nord Ouest de Bordeaux. C’est une réserve naturelle de 260 hectares composée d’ancien marais et gérée de façon à conserver son ensemble de prairies humides.
Nous avons pu y voir en particulier le Bihoreau gris et le Crabier chevelu et le guide nous a montré une très belle Couleuvre verte et jaune.
Plus près du bassin, nous verrons l’après midi le domaine de Certes à Audenge composé essentiellement d’anciens marais salants.

Le lendemain, nous visitons le parc du Teich, très beau site ornithologique composé d’une vingtaine d’observatoires. C’est sur ce site que nous avons vu le maximum d’espèces à commencer par l’observation visuelle et auditive d’un Torcol fourmilier. Nous voyons quelques limicoles que nous ne trouverons pas ailleurs : Échasse blanche, Avocette élégante, Barge à queue noire, Chevalier aboyeur, Chevalier guignette. Nous y voyons aussi des Guifettes moustac et une Guifette noire.

Les près salés de la Teste de Buch près d’Arcachon sont un peu décevant malgré les quelques Grands Gravelots qui s’y trouvaient.
La dune du Pilat est très touristique tout en offrant une vue imprenable mais un peu éloignée du banc d’Arguin. Nous arrivons quand même à observer la colonie de Sternes caugek (quelques millier d’après les informations prises localement).

La descente de l’Eyre sur un canoë piloté par un guide expérimenté est très riche en images et en informations sur la vie d’un petit fleuve proche de son embouchure. Nous y verrons peu d’oiseaux en dehors de la Bergeronnette des ruisseaux.

Le cap Ferret est une jolie région très touristique dans laquelle nous verrons peu de nouveaux oiseaux en dehors de la Huppe fascié.

Le tour de l’île aux oiseaux est une ballade très touristique qui nous permettra de voir de près les Sternes caugek et quelques goélands.

Le Moineau domestique est omniprésent, le Milan noir est le seul rapace aperçu autour du bassin et la Rousserolle effarvate peut être entendue dans toutes les roselières. Dans le camping où nous logions, la Grive musicienne et le Merle noir nous ont bercés de leur chant mélodieux.

Nous avons contacté en tout 89 espèces dont la liste est donnée ci-joint.

info portfolio

Torcol fourmilier Plume identifiée comme provenant d'un Epervier d'Europe Cigogne blanche Le parc du Teich Aigrette garzette Echasse blanche Spatules blanches Mouettes mélanocéphales la parc du Teich Héron cendré Milan noir Hirondelle rustique Chevaliers gambettes Guifette Moustac Aigrette garzette Pie grièche écorcheur

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP
Informations légales : Toutes les images et tous les textes présents sur ce site Web ne peuvent être dupliqués ou utilisés sans l'autorisation de l'Association des Naturalistes des Yvelines. contact@any78.org